En quoi regarder Roland Garros peut vous aider à améliorer vos photos (partie 1)

Publié le Publié dans Conseils et astuces photos

Vous vous demandez sûrement quel est le rapport entre votre pratique de la photo et des matches de tennis ! Je vais vous expliquer en détails.

J’en parle sur les réseaux sociaux chaque année en juin, j’adore regarder Roland Garros !! J’espère qu’un jour je pourrais aller directement dans les tribunes mais pour l’instant je suis l’évènement devant mon écran. J’ai pratiqué le tennis pendant 10 ans. J’adore vivre cette «quinzaine» au rythme des matches, suivre les tableaux, toutes les émotions des joueurs, le son des impacts des balles…

L’idée de vous faire cet article m’est venu lors du match entre Tsonga et Olivo mardi dernier. Une vidéo, que ce soit un évènement ou une fiction, c’est en fait une succession d’images. Je dis toujours à mes élèves pendant les cours qu’une photo doit raconter une histoire mais on peut aussi utiliser plusieurs photos…

.

« une photo doit raconter une histoire mais on peut aussi utiliser plusieurs photos »

.

Je voudrais vous montrer comment l’histoire de ce match de tennis a été racontée aux téléspectateurs et ainsi vous inspirer pour faire pareil. J’espère que vous me pardonnerez le manque de netteté des images de cet article, il s’agit de captures d’écran de mon ordinateur.

Dans cette première partie je vous présente plusieurs exemples de cadrages que le réalisateur a utilisé. Qu’est-ce qu’un «cadrage» ? C’est ce que contient la photo, ce que l’on voit. Essayez pour chacun d’eux de trouver le sujet principal de «l’arrêt sur image» que j’ai fait. De quoi nous parle chaque image ?

1-ameliorer-photos-cadrage-conseils

2-ameliorer-photos-cadrage-conseils

3-ameliorer-photos-cadrage-conseils

4-ameliorer-photos-cadrage-conseils

5-ameliorer-photos-cadrage-conseils-roland-garros

6-ameliorer-photos-cadrage-conseils

7-ameliorer-photos-cadrage-conseils

8-ameliorer-photos-cadrage-conseils-tsonga

9-ameliorer-photos-cadrage-conseils

10-ameliorer-photos-cadrage-conseils

11-ameliorer-photos-cadrage-conseils

12-ameliorer-photos-cadrage-conseils

13-ameliorer-photos-cadrage-conseils

14-ameliorer-photos-cadrage-conseils

15-ameliorer-photos-cadrage-conseils

16-ameliorer-photos-cadrage-conseils

17-ameliorer-photos-cadrage-conseils

18-ameliorer-photos-cadrage-conseils

Je viens de vous montrer 18 images.
Je pense que même sans lire le texte du début de l’article vous auriez compris de quoi il s’agissait, vous auriez compris l’histoire, seulement en regardant les photos et parce que ce qu’elles contiennent a été choisi avec soin.

.

« vous auriez compris l’histoire, seulement en regardant les photos et parce que ce qu’elles contiennent a été choisi avec soin »

.

De 1 à 6, ce sont des images qui nous parlent du lieu où se déroule l’histoire, et ce à plusieurs échelles. Bien sûr dans la retransmission du direct ces différents éléments n’étaient pas dans cet ordre, c’est moi qui ai choisi de vous les présenter ainsi afin que vous compreniez mieux.
Sur l’image 1 on devine La Tour Eiffel, on peut donc en conclure que l’histoire se passe à Paris ou en France. On utilise ce monument comme un symbole.
Sur l’image 2 on voit une grande structure, beaucoup de monde… et on nous donne un indice puisqu’il y a écrit «Court Philippe Chatrier».
L’image 3 vient nous préciser qu’il s’agit d’un évènement international et officiel puisque l’on voit plusieurs drapeaux. Notez que nous avons aussi des informations sur la météo.
Les images 4, 5 et 6 viennent préciser qu’il s’agit de tennis, d’une grande «arène», de terre battue, que le public est nombreux…

.

Vous l’avez sûrement remarqué, les images 7 à 12 nous montrent des gens bien précis. Dans l’histoire qu’on nous raconte elles servent à nous dire de qui on parle. En effet, on voit suffisamment bien ces gens pour les reconnaitre.
Puisqu’il s’agit de tennis, nous avons les acteurs principaux que sont les deux joueurs qui s’affrontent (images 7 et 8) puis l’arbitre (image 9). Le réalisateur a ensuite rajouté des plans sur les membres des équipes respectives des joueurs (image 10), des spectateurs «connus» (image 11) et des spectateurs anonymes mais «remarquables» (image 12).
Avec tous ces éléments, on a toutes les cartes en mains pour comprendre qui participe à cette histoire et comment chacun agit dans cette histoire : son rôle et ses interactions avec les autres acteurs.

.

De 13 à 15, on se rapproche ! Même si vous n’êtes pas un grand fan de tennis vous savez que ces matches de Grand Chelem peuvent être forts en émotions, et c’est justement ce que nous propose le réalisateur avec ces cadrages là. Nous sommes au plus près des acteurs de l’histoire, nous pouvons voir leurs émotions et ainsi deviner leurs pensées.

.

De 16 à 18 enfin, nous nous rapprochons encore davantage, nous voyons de petits détails jusqu’à pouvoir lire la une d’un journal ! Que ce soit sur les joueurs ou dans les tribunes, ces petits éléments peuvent paraitre anecdotiques mais ils ont leur importance. Ils viennent compléter l’histoire pour nous permettre de mieux la comprendre dans son ensemble : comment un joueur tient sa raquette, quels sont ses sponsors, qu’est-ce qu’il se passe sur les autres courts, comment est la terre aujourd’hui…

.

Pour résumer sur les cadrages, l’idée à retenir n’est pas qu’il vous faut faire 18 photos pour raconter une histoire correctement ! Ce que je veux vous transmettre ici c’est que vous devez hiérarchiser les informations que vous donnez à travers vos photos en variant vos cadrages.
– les cadrages larges nous parlent du lieu de l’histoire.
– les cadrages plus rapprochés vont, eux, nous parler des acteurs de l’histoire, qui ils sont, et de leurs actions, ce qu’ils sont en train de faire.
– les cadrages très rapprochés servent à nous transmettre les émotions de ces acteurs, c’est-à-dire ce qu’ils pensent.
– et enfin les détails servent de compléments.

.

« vous devez hiérarchiser les informations que vous donnez à travers vos photos en variant vos cadrages »

.

Vous le voyez à travers la sélection des 18 images que j’ai faite, nous sommes passé de La Tour Eiffel aux chaussures d’un joueur de tennis ! Et ce sont tous les cadrages entre ces deux extrémités qui nous permettent d’avoir une vision d’ensemble de cette histoire.

.

A présent je vous invite à faire deux choses :

UN : la prochaine fois que vous regardez un film de fiction, un reportage, un documentaire… soyez attentif aux différents cadrages que vous propose le réalisateur. Essayez d’identifier les 4 types que je vous ai donné ici et de faire le rapprochement avec les informations qui vous sont transmises par chacun.

DEUX : la prochaine fois que vous faites des photos de votre enfant, faites en 4 et racontez ainsi une petite histoire. Par exemple la prochaine sortie en vélo :
– un cadrage large pour nous dire où vous êtes
– un cadrage moyen pour que l’on reconnaisse votre enfant et qu’on comprenne que vous nous parlez de vélo
– un cadrage rapproché pour voir ce que ressent votre enfant à ce moment là
– et un cadrage très rapproché pour nous montrer un détail comme la décoration du vélo par exemple

.

Les images de cet article sont des captures d’écran de la retransmission du match Tsonga / Olivo du 30 mai 2017 à Roland Garros, diffusée par France TV Infos.

.

Si vous avez des questions sur cet article ou tout autre problème pour vos photos d’enfant, posez-les moi en commentaire, j’y répondrai avec plaisir dans un prochain article !
Pour aller plus loin dans votre pratique de la photo d’enfant, vous pouvez télécharger gratuitement le livret « Les 5 erreurs les plus courantes quand on photographie ses enfants« . Il vous suffit de cliquer sur la couverture du livret ci-dessous puis de m’indiquer à quelle adresse mail vous l’envoyer. Vous le recevrez dans quelques minutes, après confirmation de votre adresse.

.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebook Comments
Vous avez aimé cet article ? Dites-le moi, ça me fera plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *